Peau(ème)

Le peau(ème) se présente à la fois comme une archive et un objet à activer.

Tachée d’une écriture compulsive, une série de mots en boucle, il est une tentative de compréhension du phénomène d’être visible et perçu.
Il se conçoit comme un objet anthropologique fantasmé contenant diverses temporalités : il est appel aux rituels et à la communion.

 

 

 

Peau(ème), encre sur textile, fils et pierre, 60 X 25 pouces, 2014

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s